jeudi 2 mars 2017

Solovki de Claudio Giunta

Synopsis

La mer Blanche est d'un noir effrayant. Un noir qui se mélange à celui du ciel, au vent glacial qui s'introduit dans les fissures des bateaux, dans les maisons et dans le cœur des hommes. C'est une mer en colère, une mer hostile. Au milieu de cette masse sombre, les îles Solovki, ancien goulag soviétique, sont plongées dans la brume. Ils étaient trois amis florentins, partis pour cet archipel au nord de la Russie afin de restaurer un monastère pour le compte de l'Unesco. Ils ne sont jamais revenus.

Mon avis


J'ai eu envie de lire ce roman pour le côté mystérieux promis par le synopsis: des îles sombres avec un ancien goulag et un monastère en ruine. Et j'ai été servie. En effet, l'auteur nous fait voyager dans une atmosphère où règnent le froid, l'humidité et les us et coutumes soviétiques.

J'ai apprécié le suspens entretenu pendant tout le roman. Jusqu'à la fin, je me suis demandé ce qui était arrivé aux trois disparus. Le style est agréable à lire et les pages défilent toutes seules.

On suit un jeune journaliste Alessandro Capace qui voyage d'Italie aux iles Solovki  dans le cadre de son enquête. Si j'ai adoré les passages sur les îles qui sont sombres et mystérieux, j'ai moins apprécié les passages en Italie beaucoup plus tournés sur la vie personnelle du journaliste que sur l'enquête. Heureusement les allers-retours entre ces deux destinations et les rebondissements de l'enquête donnent du rythme à l'histoire.

Ce roman offre une ambiance bien particulière et un dépaysement garanti.

Je remercie Babelio et les éditions du masque pour cette lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire