vendredi 24 février 2017

Le club des vieux garçons de Louis-Henri de La Rochefoucauld

Synopsis


Avec leurs indécisions et leurs marottes, les vieux garçons avaient mauvaise presse. Même jeunes, ils ont déjà l’air démodé, précocement usé, inadapté. N’est-il pas temps de les réhabiliter ?
Le héros, François de Rupignac est du bois dont on fait les célibataires endurcis : entre son grand-père (vénérable général chauve et bondissant), sa grand-mère (duchesse farfelue à langue de vipère) et son oncle Albert (moustachu mélancolique qui vit seul dans son manoir, entouré de têtes de cerfs), François traverse son enfance en dehors des clous contemporains. Avec des modèles pareils, il est mal parti pour s’insérer. En pension, il rencontre Pierre, sorte d’anarchiste mystique, cultivé et plus remonté qu’un coucou. Ensemble, ils lanceront le Club des vieux garçons, société secrète et décalée qui se réunit une fois par semaine au sous-sol du très chic Jockey club. Mais pourront-ils maintenir ad vitam cet écart ?
 

Mon avis

Tout d'abord je remercie Babelio et les éditions  Stock de m'avoir offert l'occasion de découvrir ce roman dans le cadre de la masse critique.  

Au début de ma lecture, j'ai eu un peu de mal  à entrer dans l'histoire. En effet le langage en total décalage avec l'âge de l'auteur et le récit concernant une famille totalement farfelue m'ont conduit à me poser la question de la poursuite de ma lecture.

Avec un petit peu de persévérance, l'auteur m'a happé dans son récit complètement décalé à travers le regard plein d'humour qu'il porte sur sa famille et notre société.

L'auteur a réussi à m'emmener dans son monde même si par moment j'avais du mal à voir où il voulait en venir.


J'ai apprécié cette lecture assez farfelue qui ne ressemble à aucunes de mes précédentes lectures

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire