mardi 26 juillet 2016

L'apprentie geisha de Kazuo Kamimura

Synopsis

O-Tsuru ("la grue"), appelée ainsi parce que petite elle avait l'habitude de se tenir sur un pied pour réchauffer l'autre, a été vendue par ses parents pour qu'elle devienne une geisha.
Elle va donc commencer comme shikomikka ("apprentie") dans une okiya : la maison où vivent les geishas. En faisant les commissions de ses aînées, Tsuru va découvrir la vie de ses femmes.
Enfin, un jour, son tour arrive. Elle se rend dans la chambre de son bienfaiteur. Celui qui, en payant les frais de cérémonie, va la faire entrer dans le monde des geishas. Tsuru va alors prendre le nom de Tsurugiku et devenir une geisha célèbre dans le monde des plaisirs.

Mon avis 

Il s'agit d'un manga seinen (pour adulte) du même auteur que lady snowblood qui a été un coup de cœur pour moi.

Le graphisme est très caractéristique, il se rapproche des estampes japonaisesce qui donne un rendu "vintage".

J'avais très envie de découvrir ce manga, car j'aime beaucoup le travail de cet auteur, par contre le thème m'effrayait un peu. J'avais peur de voir beaucoup de scènes avec de la violence ou de sexe. C'est pourquoi je l'ai emprunté à la bibliothèque.

Je vous  rassure, je n'ai pas trouvé de scène choquante pour un adulte.

L'histoire d'Otsuru n'est pas facile. Elle vit parfois des moments difficiles mais le récit n'est pas glauque ni scabreux. J'ai apprécié la subtilité des personnages, il n'y a pas de caricature. J'ai aimé l'aspect historique et culturel.

Cette lecture est très enrichissante avec de très belles planches.

Je conseille vivement cette lecture à tous ceux qui aiment le graphisme des estampes japonaises et/ou qui veulent découvrir une partie de l'histoire culturelle du Japon des années 30  et 40.

Personnellement je souhaite ajouter ce manga à ma collection. et c'est un nouveau coup de cœur pour cet auteur.

Challenge comme à l'école

vendredi 22 juillet 2016

Code Lupin de Michel Bussi

Synopsis

L'aiguille creuse d'Etretat, les tours blanches de l'abbaye de Jumièges, le vieux phare de Tancarville, le tombeau de Rollon sous les ruines de Thibermesnil, la valleuse déserte de Parfonval, les îles englouties de la Seine, les marées d'équinoxe de la Barre-y-va... Autant de lieux mystérieux dont les énigmes sont percées par Arsène Lupin, dans de fascinantes chasses aux trésors, au coeur du triangle d'or, le fameux triangle cauchois, imaginé par Maurice Leblanc. Imaginé ? Est-ce si sûr ? Et si les aventures d'Arsène Lupin dissimulaient un code ? Un sens secret ? La clé d'un trésor normand, bien réel celui-là ? Le professeur Roland Bergton en est convaincu. Il dispose d'une journée pour percer l'énigme, avec pour seuls indices une pièce d'or trouvée sous les falaises, une nouvelle inachevée de Maurice Leblanc... et l'aide d'une jeune étudiante en histoire, aussi brillante que séduisante

Mon avis

J'ai lu ce roman dans le cadre de la lecture commune que j'ai organisée, vous pourrez lire les avis des autres participants ici (liens en attente).

Comme j'avais envie de lire tous les romans de Bussi  et qu'il ne me restait que sa dernière parution ou Sang famille qui est difficilement trouvable car épuisé, mon choix c'est porté sur son premier roman.

Alors voilà, c'est un premier roman. Donc on y retrouve la plume agréable de l'auteur, on voit bien que c'est un géographe qui nous fait découvrir la Normandie: les descriptions et anecdotes sont très intéressantes. Par contre il y a des petits défauts narratifs, vers le milieu du roman on en oublie l'objet de l'enquête mais heureusement l'auteur recentre son récit par la suite.

Je me suis lancée dans cette lecture sans lire le synopsis, je savais seulement que l'histoire se voulait un da vinci code normand sur le thème d'Arsène Lupin. Pour être franche, il ne faut pas attendre de l'action et des rebondissements de fou comme Bussi saura si bien le faire dans ses romans suivants. Ici il s’agit d'une gentille chasse au trésors dans le pays de Caux, on y découvre cette région et plein d'infos sur Maurice Leblanc et Arsène Lupin.

J'ai bien aimé ces balades bucoliques: découvrir des anecdotes locales tant sur la géographie que l'histoire des lieux. D’autre part, j'ai découvert un peu de l'univers de Maurice Leblanc et d'Arsène Lupin, que je ne connaissais que très peu, et j'ai bien envie de lire un roman ou deux de cette série pour voir de quoi il retourne.

La solution de la chasse au trésors et la fin m'ont bien plu, car intéressantes et réalistes.

Je conseille cette lecture à qui veut découvrir la région, aux fans d'Arsène Lupin et à tous les curieux. Par contre attention ce roman n'a rien à voir avec tous les autres romans de l'auteur.

Voici quelques photos concernant des éléments du récit pour vous donner une idée de l'ambiance.
aiguille d'Etretat
statut de saint Sulpice


colombier dodécaèdre
allée  de hêtres menant au château de Boscol

mercredi 20 juillet 2016

Albédo de Sébastien Fritsch

Synopsis:

L'amitié est ce qui reste quand on a tout perdu. Alors Nil n'hésite pas : dès que Mock le contacte, il accepte de le suivre. Même s'ils ne se sont pas dit un mot depuis quinze ans. Même si c'est pour convoyer une urne funéraire. Et même si la destination n'est autre que Ti-Gwern, cette grande maison où, quelque vingt ans plus tôt, ils étaient une poignée à partager leur jeunesse.
Nil sait pourtant qu'on n'efface pas le temps en remontant une vieille route : les rires et la musique, les vins parfumés, les regards, les désirs qui animaient tous leurs séjours dans ce lieu hors du monde, sont désormais bien loin... sans même parler de Maud.
Alors, est-ce l'amitié ou la nostalgie qui le motive à faire le voyage ? Ou devinerait-il, sans vraiment se l'avouer, que rien n'est vraiment fini tant qu'on ne s'y résigne pas ?

Mon avis:

Je remercie Livraddict et Sébastien Fritsch pour ce partenariat. J'ai beaucoup apprécié la dédicace et les deux très beaux marques pages qui accompagnaient ce roman.

La maison d'éditions Fin mars début avril, créée par l'auteur, propose un objet livre de qualité avec une très belle couverture et un papier bien épais.

Dès les premières pages l'auteur nous transporte dans cette grande maison avec piscine à l’orée des bois, en compagnie d’une ribambelle d’amis, dans une atmosphère festive sur fond de guitare et d'amours d'été.

Mais attention la couverture de Albédo est trompeuse, derrière cette photo  estivale se cache un roman nostalgique qui se révèle être une quête identitaire à un moment de la vie de Nil où rien ne semble aller. 

En effet, nous suivons une sorte d'enquête des personnages qui cherchent à démêler les histoires du passé mais aussi les questionnements du présent avec pour toile de fond une histoire d'amitié entre deux hommes qui remonte à plus de quinze ans et des histoires d’amour qui s’étiolent petit à petit.
 
Si l'histoire est originale avec un peu de suspens, elle contient quelques longueurs. J'ai trouvé qu'au final il ne se passe pas grand chose. 

Je n'ai pas trop accroché aux deux amis que sont  Nil, paumé au milieu de ses états d’âme, et Mock dont on ne sait quasiment rien.

Je m'attendais à une histoire d'amitié sur fond estival et les états d'âmes de Nil m'ont refroidie.

Cette lecture entre dans le cadre du challenge comme à l'école

dimanche 10 juillet 2016

Oldman tome 2 de Shen Chang

Synopsis:

Pour ne pas vous spoiler je vous renvoie à la chronique du premier tome.

Mon avis:

Ce second tome présente l'origine de toute cette histoire.  Il se concentre sur le personnage de Oldman, sa jeunesse et son lien avec la reine.

Les personnages féminins sont toujours à l'honneur et Oldman a un petit côté "so british" que ce soit dans son attitude ou son humour.

Bien que ce second tome soit un peu différent du premier tome, qui nous présentait de nombreux personnages, l'histoire gagne en profondeur et certains personnages semblent plus mystérieux qu'ils n'y paraissaient.

Le graphisme est toujours aussi agréable

Comme pour le tome précédent, l'auteur laisse ses personnages dans une situation épineuse. Que va-t-il advenir de nos héros? J'ai hâte de découvrir la suite dans le prochain tome qui doit paraître le 30/09/2016.

Cette lecture entre dans le cadre du challenge comme à l'école.

samedi 9 juillet 2016

Gate : Au delà de la porte, tome 1 de Takumi Yanai et Satoru Sao

Synopsis

20XX, un été dans le quartier de Ginza en plein cœur de Tokyo, une mystérieuse porte donnant sur un monde parallèle apparaît brusquement. De celle-ci surgissent des monstres et des soldats d'un autre temps. Les Forces japonaises d'autodéfense, les FJA, interviennent et s'installent ensuite dans cet autre monde pour y entreprendre une mission d'exploration...

Mon avis

Il s'agit d'un Seinen toujours en cours au Japon avec actuellement deux tomes de sortis en France.
 
J'ai pu découvrir ce tome grâce à la masse critique babelio et aux éditions Ototo que je remercie.

J'avais très envie de découvrir ce manga, tout en état un peu dubitative face au mélange de mondes moderne, médiéval et antique avec la présence de militaires, d'elfes mais aussi de magiciens et de plein d'autres choses.

J'ai trouvé que tous ces éléments, à priori incompatibles, fonctionnaient très bien ensemble et créaient une histoire originale qui donne envie de découvrir la suite.

Le fait que l’action commence directement sans mise en place des éléments de contexte peut être un peu déstabilisant, car j'ai trouvé certaines transitions un peu abruptes, par contre cela rends d'un autre côté le récit très dynamique.

Globalement j'ai apprécié le graphisme, même si certaines planches sont moins détaillées lorsqu'il y a des scènes de conflits. J'ai trouvé que cela traduisait bien la violence et le chaos de ces scènes.

En faisant se rencontrer deux mondes totalement différents  l'auteur  aborde des sujets toujours d'actualité comme le choc des cultures, les politiques coloniales pour l'accès aux richesses et leurs impacts sur les populations mais aussi au niveau des relations internationales.

A côté de ces sujets assez sérieux, les personnages sont parfois farfelues, ce qui apporte une pointe d'humour.

Un premier tome prometteur qui donne envie de lire la suite que je viens de me procurer !

Challenge comme à l'école

lundi 4 juillet 2016

Sans donjon ni dragon de Olivier Boile

Synopsis

Lorsqu’ils font une halte bien méritée dans une cité en ruine, les rois Mages tombent sur trois individus qui leur ressemblent comme des frères. À ceci près que leurs intentions sont bien moins louables…
Alors qu’elle se morfond dans le château de son père, la jeune princesse attend la visite de son « doux chevalier ». Reste à savoir si ses amis mercenaires se contenteront d’une simple visite de courtoisie…
Quand Attila parvient sous les remparts de Paris, il ne s’attend pas à une quelconque résistance. C’est sans compter sur WonderGen – que l’Histoire retiendra sous le nom de sainte Geneviève…

Un recueil garanti sans donjon ni dragon ! Mais avec quand même des trolls, des vampires, des héros mythiques, de la magie... et la fin du monde !
Mon avis

J'ai pu découvrir ce livre grâce à Livraddict et aux Editions Nestiveqnen que je remercie pour cette belle découverte.

L'ouvrage:
J'ai été très intriguée par le titre et la couverture avec ce chevalier en armure à côté de sa moto. Après avoir lu les premières lignes du résumé, j'ai décidé de tenter ma chance. Je ne connaissais pas cet auteur donc je n'avais pas d'attente particulière. J'étais très curieuse de lire de la fantasy a priori un peu décalée.

Première grosse surprise pour moi, il s'agit d'un recueil de nouvelles. Comme je ne lis plus les synopsis en entier de peur d'être spoiler (c'est du vécu), ce petit détail m'avait échappé!

Je dois avouer que cette découverte m'a un peu refroidie, car je ne suis pas une adepte de ce type de lecture.

Le recueil est divisé en cinq parties composées de quatre nouvelles chacune, qui correspondent à des époques successives, qui vont de l'antiquité à nos jours.
A la fin de chaque partie, l'auteur nous présente des anecdotes ou des éléments de contexte relatifs à chaque nouvelle. Globalement j'ai bien apprécié ces passages qui donnent parfois un nouvel éclairage.

L'écriture:

J'ai été très surprise et j'ai beaucoup apprécié le fait que chaque nouvelle reprenne un mythe ou un fait historique que l'auteur revisite de façon assez surprenante. On va croiser des personnages tels qu'un roi de la Perse antique, Robin des Bois ou bien Attila pour n'en citer que quelques uns.
Bien que les nouvelles soient courtes, j'ai trouvé que l'auteur arrivait à nous plonger très rapidement au cœur de chaque histoire et de son univers bien particulier. J'ai trouvé l'écriture agréable et efficace.

J'ai aimé découvrir à chaque début de nouvelle, quel mythe l'auteur décidait de revisiter et quel point de vue surprenant, mais bien amené l'auteur nous proposait.

Pour conclure, c'est une très bonne lecture que je conseille à ceux qui on envie de découvrir des histoires et des légendes abordées sous un point de vue inhabituel.