dimanche 29 novembre 2015

Sang de pirate, tome 2 : Tempêtes d'Elisabeth Tremblay

 Mon avis:

Après avoir lu et beaucoup apprécié le premier tome il y a six mois, (ma chronique) j'ai tout de suite voulu connaître la suite des aventures de nos deux héros: Maksim et Tess.

Je me suis lancée dans ma lecture sans avoir lu le synopsis et je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à reprendre le fil de l'histoire. En effet, l'auteur nous replonge directement dans l'action, sans introduction, en abordant de nouveaux personnages, ce qui est décontenançant après une pause de plusieurs mois.

Ce qui m’amène au synopsis que je viens de découvrir en rédigeant cet article. Si vous n'avez pas lu le premier tome ne le lisez surtout pas, car il vous spoilera de nombreux éléments du premier tome. Par contre si comme moi vous reprenez votre lecture après plusieurs mois, il est préférable de le lire en guise d'introduction.

Pour ce qui est du roman en lui même, la plume de l'auteur est toujours aussi agréable et addictive à lire. On ne voit pas les pages défiler et les aventures de nos deux héros sont toujours aussi plaisantes et intéressantes à suivre.

Ce second tome ne s'essouffle pas, bien au contraire, j'ai même l'impression que la saga s'améliore.

J'ai passé un très bon moment de lecture et j'ai très envie de connaître la suite! 

C'est une saga que je vous recommande si vous voulez de l'aventure, des rebondissements, des personnages attachants et des mondes surnaturels.

Je remercie les éditions de Mortagne et Livraddict pour ce partenariat. 

 

jeudi 26 novembre 2015

La noyade du Phénix Audrey Brière

Synopsis

Thriller gothique mené tambour battant, la Noyade du Phénix explore la puissance du lien familial dans une contrée sauvage dominée par les clans, le sens de l'honneur, la superstition et le goût du risque. Sacha parviendra-t-elle à y préserver son peu d'équilibre mental ? A vous de voir !

Mon avis

Le synopsis très mystérieux m'a donné très envie de découvrir cet ebook.

Le récit se déroule en Écosse, à deux époques distincte: 1870 à 1911 et 2012. J'ai beaucoup aimé cet aspect de l'intrigue qui permet de découvrir petit à petit les différents personnages, leur caractère mais aussi leur histoire personnelle ainsi que les liens qui les unissent. En effet l'auteur nous immerge directement dans le feu de l'action en alternant le passé et le présent, ce qui demande un petit temps d'adaptation. C'est pourquoi, j'ai trouvé que l'intrigue a mis un peu de temps à se mettre en place, mais une fois l'enquête familiale lancée, je me suis prise au jeu et j'ai eu très envie de découvrir la suite.

Je ne me suis pas attaché aux personnages que j'ai trouvé assez froids et peu sympathiques, heureusement l'action prend le dessus.

La plume de l'auteure est soignée, elle utilise du vocabulaire ancien que l'on ne rencontre pas souvent. J'ai beaucoup apprécié ce travail d'écriture qui tout en respectant le lecteur (et oui nous comprenons plus de 20 mots de vocabulaire!) dénote un travail de recherche.

Le gros bémol à mon goût sont les scènes de sexe qui sont trop nombreuses et qui ne servent pas le récit. Si on y ajoute les quelques scènes assez rudes, cette lecture ne s'adresse pas à un jeune public mais à des adultes.

Cette lecture m'a charmé par son écriture, son côté historique et l'enquête familiale par contre les personnages et les scènes de sexe m'ont moins plu.

Je remercie l'auteur qui m'a gentiment fait découvrir son roman ainsi que Livraddict.

jeudi 19 novembre 2015

Minuscule, tome 1 de Takuto Kashiki

Synopsis

Hakumei et Mikochi mesurent 9 centimètres et vivent dans la forêt. Elles habitent dans un tronc d’arbre, se déplacent à dos de scarabée et construisent des tentes avec des feuilles de mandarinier… C’est fou tout ce qu’on peut réaliser quand on n’est pas plus haut que trois pommes ! Venez partager leurs aventures à la fois simples, paisibles et attendrissantes. Ces minuscules personnages et leurs amis à fourrure vont enchanter votre quotidien !

Mon avis

Ce manga est un seinen très mignon avec un graphisme aux traits arrondis regorgeant de détails. Si dans un premier temps j'étais un peu perdu dans le foisonnement de détail, au final j'ai beaucoup apprécié ce style bien particulier.

Ce volume est un enchainement de petites histoires entrecoupées d’anecdotes sur cet univers bien particulier.

Le graphisme, les personnages et les histoires sont très mignons. Si au départ j'ai eu un peu peur que ce soit trop enfantin, au fur et à mesure de ma lecture je me suis attachée aux personnages et à cet univers, qui sous un abord enfantin, révèle un caractère un peu plus profond si on s'interroge un peu sur les rapports des personnages entres eux. De même si tout se termine toujours bien, ce manga aborde des thèmes, parfois graves, tout en douceur comme la jalousie, les relations de couples, le travail, la mort, l'entre aide, le jeu.... 

Sous un abord très mignon ce manga aborde tout en subtilité des thèmes importants et parfois graves de la vie et propose toujours une version "positive".

Je pense que ce manga permet plusieurs de niveaux de lecture selon les âges et n'est en rien traumatisant pour les enfants.

Je vais de ce pas me procurer le second tome!


Voici quelques (très belles) planches pour vous donner une idée:



  























vendredi 13 novembre 2015

Week-end à mille du 13 au 15 novembre 2015, 12ème édition.


https://www.youtube.com/redirect?q=http%3A%2F%2Fgoo.gl%2F5xcA5o&redir_token=vcVB4dQKPVR_2d_UPhSZUhtWg1V8MTQ0NzUxMzU5OUAxNDQ3NDI3MTk5
Je participe pour la cinquième fois au challenge du week-end à 1000 organisé par Lili bouquine.

En cliquant sur le logo, on arrive directement sur l'article permettant aux aventuriers livresques de s'inscrire!

Le but est de lire 1000 pages de roman, BD, manga etc entre vendredi 19h et dimanche minuit.
Lors de ma dernière participation, j'ai atteint 1257 pages, mais s'en est suivi une panne de lecture phénoménale de 2 mois, donc pour cette fois je compte participer gentiment sans me mettre la pression.  

Je me suis constituée une PAL qui pourra éventuellement changer au gré de mon humeur:
-La noyade du phénix (429pages),
-7 milliards d'aiguilles tomes 1. 2. 3 et 4 (manga de 182 pages chacun).

Comme pour les précédentes éditions, je ferai des points d'étapes tout au long du week-end.

Vendredi 19 h: Je commence doucement avec le premier tome de 7 milliards d'aiguilles pour une petite mise en route:)

20h: Je viens de terminer mon manga qui représente 192 pages. J'avais prévu de commencer un roman juste après mais la fin de ma lecture me laisse sur un gros suspense donc j’enchaîne sur le second tome!

21h15: J'ai achevé le second tome qui compte 182 pages. Je commence Les morsures de l'ombre de Karine Giebel avec une bonne boisson chaude!

23h30: J'ai lu 110 pages des morsures de l'ombre. L'intrigue commence à prendre de l'épaisseur. Prochain point demain matin.




Samedi 15h30: Je viens de terminer les morsures de l'ombre qui comptent 279 pages. Je vais faire une petite pause.

19h: J'ai terminé le troisième tome de 7 milliards d'aiguilles (182 pages) qui est bien en dessous des deux premiers.

21h15: Je viens de finir la série 7 milliards d'aiguilles avec le tome 4 (182 pages).

POINT LECTURE: Globalement, si l'intrigue de la saga 7 milliards d'aiguilles est intéressante, je suis moins fan du graphisme qui m'a parfois gêné dans la lecture. 
En ce qui concerne Les morsures de l'ombre, j'ai trouvé l'écriture efficace. L'auteur nous balade dans des fausses pistes et nous fait trembler pour son héros. Par contre, j'ai été un peu déçue car c'est le second roman de Karine Giebel que je lis et je trouve qu'ils se ressemblent trop à mon goût.


Total lu: 1017/1000

jeudi 12 novembre 2015

La Communauté du sud, tome 07 : La Conspiration de Charlaine Harris

Synopsis

Trahie par son grand amour aux longues canines, la jeune serveuse télépathe doit non seulement gérer un nouveau prétendant, un tigre-garou ô combien séduisant mais également aider la Reine à recouvrer sa puissance financière et son autorité morale.
Sookie devra choisir son camp, au jeu dangereux de la vie et de la mort.

Mon avis

J'ai lu ce septième tome de la saga dans le cadre des challenges Loups Garous, Chasse aux vampires  et New pal 2015.

A près une longue pause dans la série, j'ai bien aimé reprendre les aventures de la communauté du sud.
En effet, la première partie au rythme plus tranquille rappelle les éléments majeurs des précédents tomes, nécessaires à la compréhension des nouvelles aventures de Sookie, donc je n'ai pas été perdue.
Ensuite le rythme s’accélère dans la seconde partie qui nous réserve quelques rebondissements, on ne s'ennuie pas!
Sookie alterne les réactions humaines de force et de fragilité tout en faisant toujours  preuve de courage. J'aime toujours autant suivre ses péripéties amoureuses.

Si ce n'est pas forcement mon tome préféré, la lecture a été plaisante et la fin annonce une suite intéressante pour le tome suivant.

samedi 7 novembre 2015

Zombies : Un horizon de cendres de Jean-Pierre Andrevon

Mon avis

Je n'ai pas recopié le synopsis dans cet avis car je trouve qu'il induit le lecteur en erreur quant à son contenu.

Il s'agit d'un roman de science fiction apocalyptique.

On suit notre héros, dont je n'ai pas retenu le prénom alors que je viens juste de reposer le livre, qui nous présente un récit à la première personne.

Il nous raconte étape par étape comment il a vécu l'"invasion" zombie en France. S'il y a quelques scènes d'actions, elles sont minoritaires et n'entrent pas dans la philosophie du roman, qui se centre sur l'évolution du personnage principal tant au niveau de son attitude que de sa réflexion et de ses sentiments.

Vous l'aurez compris, il ne s'agit pas d'un roman d'action gore. Je pense que l'auteur à voulu utiliser le thème Zombies pour nous présenter une réflexion sur notre société. J'ai trouvé que si l'idée était intéressante, la mécanique utilisée présente des "maladresses" qui m'ont gênées. En effet, d'une part selon les passages du récit, la "cause de l'arrivée" des zombies varie, je n'entre pas plus dans les détails pour ne pas spoiler. D'autre part, l'auteur fait des parallèles avec la Shoah et le racisme complètement à contre temps par rapport à l'évolution du récit. J'ai été choquée par le fait que l'auteur mette sur le même plan l'agression et l'extermination d'êtres vivants victimes de la haine et une réaction de défense face à des morts vivants qui veulent vous bouffer!

Par contre, j'ai trouvé intéressant l'évolution de l'invasion Zombie ainsi que les réactions très diversifiées des différents personnages face à un tel bouleversement.

Lecture dans le cadre du Zombies Challenge.

mardi 3 novembre 2015

Hallow, tome 1 : La dernière nuit d'Halloween de Christophe Cazenove et Ood Serrière

Synopsis

À la dernière heure de la nuit d’Halloween, les habitants du monde d’Hallow ouvrent leur porte et accueillent les gens morts en cette journée si joyeusement lugubre. Mais d’ordinaire on ne prend que les morts ! Or Geoffroy, garçonnet trouillard comme pas deux, est bien vivant lorsqu’il est « accueilli » par erreur dans cette ville peuplée de monstres et de créatures fantastiques !
Un vivant dans le monde des morts, le résultat ne se fait pas attendre.
Hallow se disloque, se craquelle de tous côté et risque l’implosion si le garçon n’est pas renvoyé au plus vite chez lui !
Pas de chance pour Geoffroy, même dans le monde des morts, sa vie reste un cauchemar !

Mon avis:

En cette période d'Halloween, je me suis laissée tenter par cette histoire jeunesse en version manga. Attention il s'agit d'un global manga publié dans le sens de lecture occidental.

Il y a quelques planches en couleurs au début et à la fin qui donnent très envie de découvrir la version bande dessinée colorisée qui semble très fidèle à la couverture. Quant à moi j'ai bien apprécié la version manga noir et blanc qui met le lecteur dans l'ambiance un peu sombre d'Halloween.

Le graphisme est plus orienté bande dessinée et comics que manga. Il m'a fait un peu penser à un mixte de Scoubidou, de l'étrange Noël de monsieur Jack et de Monstres & Cie.

Ce tome est le premier volume d'une série en cours et comme tout bon premier tome, il nous présente les protagonistes que j'ai trouvé sympathiques et l'univers particulier de Hallow. Ce premier tome s'achève de manière étonnante et donne envie de connaître la suite.

L'histoire et le graphisme plairont  aux plus jeunes qui auront quelques frissons et aux adultes qui ont gardé une âme d'enfant.

Voici une planche pour vous donner un petit aperçu du graphisme:

 

lundi 2 novembre 2015

Tiré à quatre épingles de Pascal Marmet

"Tiré à quatre épingles" est un polar "classique" sans une surenchère de sang sur les murs à toutes les pages comme on le voit trop souvent à l’heure actuelle. En effet, on y suit une enquête policière qui débute avec un simple cambriolage et qui aboutit à une série de meurtres sur fond de sorcellerie, les personnes sensibles n’ont pas à s’en inquiéter car elle est abordée d’un point de vue plutôt « scientifique ».

L’auteur nous entraine rapidement dans l’histoire et nous dépeint bien l’atmosphère parisienne avec notamment ses gares et le musée du quai Branly. La construction du récit en petits chapitres et les rebondissements nous tiennent en haleine du début à la fin, les pages défilent rapidement. Les personnages ont chacun leur histoire, leur caractère et surtout un rôle à tenir dans cette enquête.

Le récit à la troisième personne permet au lecteur de rechercher la solution en même temps qu’il découvre les avancées de l’enquête. Il y a un petit côté Agatha Christie où je me suis retrouvée plusieurs fois à devoir construire une nouvelle hypothèse en découvrant un nouvel élément.

Seul bémol le travail éditorial avec des anomalies de ponctuation et surtout la couverture qui ne m’aurait jamais fait me diriger vers ce livre dans une librairie, même si après ma lecture, je dois avouer qu’elle est en adéquation avec le roman.

Je remercie l’auteur qui a gentiment pris le temps de dédicacer le livre avant de me l’offrir.

Pour conclure "Tiré à quatre épingles" est un bon policier qui fera passer un excellent moment aux amateurs du genre.