samedi 31 mai 2014

Une visite surprise de Claudie Pernusch

Synopsis:

L'amour, l'océan, les dunes de Soulac-sur-Mer...C'est la vie que Paulin s'est choisie, et il n'en veut pas d'autre. Il ne répond même pas à la lettre de Louise, une aventure d'un soir depuis longtemps oubliée. Lui, père d'une fillette? Pas question de faire le test, encore moins de rencontrer l'enfant. Mais la petite déferle dans sa vie et elle ne lui laissera pas le choix.

Mon avis:

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge "comme à l'école". Cette session est consacrée aux titres qui commencent par un V.
J'ai craquée à la bibliothèque devant la couverture, je n'avais pas lu le synopsis! J'étais partie pour un roman estival et frais! Ce roman assez court m'a plutôt déçu. En effet une fois la quatrième de couverture lue, il n'y a aucune surprise. On suit le personnage de  Paulin qui a du mal à se dépêtrer de la paternité inattendue qui  lui tombe dessus. Tout est convenu. Personnellement je me suis ennuyée. J'ai terminé ce roman à cause du challenge.

mercredi 28 mai 2014

Night School de CJ Daugherty

 Synopsis:

Qui croire quand tout le monde vous ment ?

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Elle vient d'être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire.
Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par le très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer.

Mon avis:

Ceci est bon roman jeunesse, le style est agréable et se lit très vite. J'ai passé un moment de détente agréable.
L'intrigue est assez prévisible une fois que l'on a lu la quatrième de couverture. Personnellement je n'ai pas été surprise pas l'évolution de l'intrigue, je voyais toujours plusieurs chapitres à l'avance où l'auteur voulait nous emmener.
Je pense que cette lecture est adaptée au public des 15-20 ans, pour les lecteurs "confirmés" il peut convenir si l'on veut un moment de détente avec une lecture simple et légère.

lundi 26 mai 2014

Salem de Sephen King

Synopsis:

Comment une petite bourgade du Maine peut elle, du jour au lendemain, devenir une ville fantôme ? Jerusalem's Lot - Salem - n'avait pourtant pas de caractéristiques particulières sinon, sur la colline, la présence de cette grande demeure - Marsten House - inhabitée depuis la mort tragique de ses propriétaires, vingts ans auparavant. Et lorsque Ben mears y revient, c'est seulement pour y retrouver ses souvenirs d'enfance. Mais très vite, il devrait se rendre à l'évidence : il se passe des choses très étrange à Salem. Un chien est immolé, un enfant disparaît et l'horreur s'infiltre, s'étend, se répand, aussi inéluctable que la nuit qui descend sur Salem ...

Mon avis:

Ce gros pavé de 828 pages s'est comme tous les livres de Stephen King très bien lu. En effet Stephen King a un style fluide qui permet de lire très rapidement ces œuvres.  Cette édition de 2009 propose en bonus deux nouvelles inédites sur la ville de Salem ainsi que de nombreux passages coupés.
J'ai beaucoup apprécié le roman en lui même, les passages se déroulant le jour ne sont pas inquiétants contrairement à ceux se déroulant la nuit. Je dois avouer que certaines nuits je n'étais pas rassurée au moment d'aller me coucher!
Les deux nouvelles assez courtes sont intéressantes car elles abordent toujours les "mystères" de la ville de Salem, l'une avant les évènements du roman et l'autre après.
Les scènes coupées m'ont surprise car elles révèlent que le roman avant remaniement présentait des différences notables. Ces passages coupés permettent d'entre-apercevoir le travail de réécriture de l'auteur.
Je recommande cette lecture a qui veut quelques frissons sans être terrifié pour autant.

samedi 24 mai 2014

Persepolis de Marjane Satrapi


Synopsis:

Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu’elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l’année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle a un peu oublié Dieu. Elle s’est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant « à bas le roi ! ». Là, elle s’imaginait plutôt en Che Guevara. Il faut dire qu’à l’époque, son livre préféré s’appelait Le Matérialisme dialectique. Marjane trouvait d’ailleurs que Marx et Dieu se ressemblaient. Marx était juste un peu plus frisé, voilà tout. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s’est un peu emballée. Et la guerre contre l’Irak est arrivée…



Mon avis:

Cette bd  autobiographique, en noir et blanc, présente l'évolution de Marjane de son enfance à ses 25 ans environs. Elle y critique les différents régimes en place en Iran ainsi que de certains travers européens. En effet, elle démontre la "bêtise" de certains clichés, ainsi que les manipulations du pouvoir en place et des médias. Cette bd permet de découvrir les hommes et les femmes d'Iran sous un autre jour.
Je l'ai trouvée très enrichissante et pleine  d'humour. Je l'ai lue après avoir vu le film d'animation, et celui-ci est très fidèle à la bd , dans laquelle on peut trouver quelques détails supplémentaires.
Ceci a été une très bonne lecture que je vous conseille fortement.

dimanche 18 mai 2014

Jésus et Tito de Velibor Colic

Synopsis:

En 1970, dans la Yougoslavie de Tito, Velibor a six ans et veut devenir footballeur. Noir et Brésilien, de préférence. « Relativement tôt, je me suis rendu compte que mes souvenirs, mon enfance, toute ma vie d’avant, appartenaient au Jurassic Park communiste, disparu et enterré avec l’idée de la Yougoslavie. » Veibor feuillette ses souvenirs : une enfance sous le signe de la bonne étoile — rouge — et une adolescence sous influence rock’n roll. On ne choisit pas toujours ses icônes?: le petit Jésus contre le maréchal Tito est un match qui se joue tous les jours à la maison. Velibor navigue entre Jack London et Pelé, puis dans les années 80 entre les Clash et Bukowski. Son grand amour sera la littérature. Devenu grand, Velibor rêve d’être poète. Maudit, évidemment. 

Mon avis:

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge Virée littéraire européenne avec pour thème ce mois-ci la Bosnie-Herzégovine. Après moultes recherches à la bibliothèque, j'ai réussi à trouver un livre de ce pays qui était à la fois disponible et qui ne traitait pas de la guerre!

Dans ce livre, l'auteur nous raconte ses souvenirs d'enfance et d'adolescence jusqu'à sa sortie du service militaire, dans la Yougoslavie de Tito. Ce récit assez court (190 pages) est constitué de petites tranches de vie de 1 à 2 pages en moyenne. Le style est très agréable à lire. L'auteur a un regard assez critique sans être acerbe pour autant avec une touche d'humour.

J'ai beaucoup aimé ce livre à la fois pour le style et le thème, mais aussi pour ce parfum d'enfance des années 70 et 80, ainsi que pour cette sensation d'avoir découvert l'envers du décors des pays communistes à cette époque. J'ai eu l'impression de pouvoir confronter mes souvenirs d'enfance du bloc de l'ouest avec ceux du bloc de l'est, ce qui a été très enrichissant.
Je vous conseille fortement cette lecture.

vendredi 16 mai 2014

Mes achats d'avril

Mes achats en VO grande nouveauté pour moi , j'ai à la fois envie de me perfectionner en anglais de façon ludique et de découvrir des best sellers addos


The Lying Game, tome 1 : Tu es moi de Sara Shepard

Deux jumelles que tout sépare 
Une disparition mystérieuse.
Un jeu diabolique et dangereux.
Qui pourra en sortir indemne ? 



Hunger Games, tome 1 de Suzanne Collins

 Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ?
Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l'épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.
Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé...
Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim...
 

 Mes achat en français 

 

Comment aimer son maître quand on est un chat et Comment domestiquer son maître quand on est un chat de Monique Neubourg 

Deux titres chabuleux réunis pour la première fois en un seul volume ! vous rêvez de vous installer chez un être humain et vous hésitez ? Vous craignez de ne pas supporter ses sautes d’humeur, son hygiène médiocre (une douche par jour en moyenne !), ou sa suractivité (il ne dort que 8 heures) ? Rassurez-vous : il n’y a rien de plus docile qu’un maître… mais encore faut-il bien le dresser ! Facile à consulter, truffés (sic !) d’humour, de renseignements pratiques et d’astuces, vous trouverez dans ces livres tout ce qu’il faut savoir pour domestiquer et aimer votre maître.

 La Princesse des glaces de Camilla Läckberg

 Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'œuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d'une petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d'autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d'un peintre clochard - autre mise en scène de suicide.


Voile rouge de Patricia Cornwell

 Kay Scarpetta, bien déterminée à découvrir les raisons du meurtre de son assistant Jack Fielding, se rend au pénitencier de femmes de Géorgie, où une prisonnière affirme détenir des informations sur ce dernier. Elle évoque aussi d'autres assassinats sans relations apparentes: une famille d'Atlanta décimée des années auparavant et une jeune femme dans le couloir de la mort.
Peu après, Jaime Berger, ancienne procureur de New York, convoque Kay Scarpetta à un dîner, mais dans quel but? Kay comprend que le meurtre de Fielding et celui auquel elle a échappé autrefois constituent le début d'un plan destructeur. Face à un adversaire malade et dangereux, elle traverse enfin le voile rouge qui l'empêchait de comprendre.

Couverture Le Voleur d'ombresLe Voleur d'ombres de Marc Levy

Et si l’enfant que vous étiez rencontrait l’adulte que vous êtes devenu…
« - Maintenant, assieds-toi, il faut que l’on parle, a dit l’ombre.
Je me suis assis en tailleur sur le sol.
- Tu as un pouvoir très rare, il faut que tu acceptes de t’en servir, même s’il te fait peur.
- Pour quoi faire ?
- Trouve pour ceux dont tu dérobes l’ombre cette petite lumière qui éclairera leur vie, un morceau de leur mémoire cachée, c’est tout ce que nous te demandons.
- Nous ?
- Nous, les ombres, souffla celle à qui je m’adressais.
J’ai souri, je comprenais très bien de quoi elle parlait. »


Couverture Le plus petit baiser jamais recenséLe plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malzieu

L'histoire d'amour entre une fille qui disparaît quand on l'embrasse et un inventeur dépressif. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise. Aidé d'un détective à la retraite et d'un perroquet hors du commun, l'inventeur part à sa recherche.

Couverture La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi... 

La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi... de Rachel Joyce

 Jeune retraité à la vie bien rangée, malmené par une épouse exaspérée par le moindre de ses gestes, Harold Fry reçoit un matin une lettre de Queenie, une vieille amie perdue de vue qui lui annonce sa mort prochaine. Une lettre à laquelle Harold s’empresse de répondre mais qu'il ne postera jamais. Mû par l'intuition qu’il doit remettre cette lettre en main propre à son amie et que, tant qu’il marchera, elle vivra, sans boussole ni carte, sans téléphone ni chaussures de marche, Harold entame une traversée de près de 1 000 km à travers l'Angleterre.
L’occasion pour lui de réfléchir sur sa vie. Le destin d’un homme ordinaire prêt à traverser à pied un pays tout entier sur la seule certitude qu’il peut par ce geste sauver son amie.
Couverture Complètement cramé !

Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

Lassé d'un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu'il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme.
En débarquant au domaine de Beauvillier, où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement... Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d'en finir va être obligé de tout recommencer...



Et pour finir un achat d'occasion suite à la lecture de  plusieurs chroniques qui m'ont donné envie de tester!

 

Couverture La Saga des sorcières, tome 1 : Le Lien maléfique La Saga des sorcières, tome 1 : Le Lien maléfique de Anne Rice

Sous le porche dune vieille demeure à l'abandon de La Nouvelle-Orléans, une femme frêle et muette se balance dans un rocking-chair : Deirdre Mayfair est devenue folle depuis qu'on lui a retiré, à la naissance, sa fille Rowan pour l'envoyer vivre à San Francisco. Et derrière la grille du jardin, un homme, Aaron Lighter, surveille inlassablement Deirdre, comme d'autres avant lui, pendant des siècles, ont secrètement surveillé la famille Mayfair. Car ils savent que, de génération en génération, les femmes du clan se transmettent leurs maléfiques pouvoirs et que la terrifiante et fabuleuse histoire de cette lignée de sorcières ne fait que commencer...
 

mardi 13 mai 2014

La mécanique du coeur de Mathias Malzieu

Synopsis:

Edimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve.
Depuis lors, il doit prendre soin d'en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d'une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve...


Mon avis:

J'ai lu ce très beau conte après avoir vu le film d'animation au cinéma. Comme j'avais adoré l'adaptation cinématographique, j'avais un peu peur d'être déçue en lisant le livre (trop identique ou trop différent). Et bien j'avais tord!  J'ai adoré cet univers de conte pour enfants.
Tout d'abord il est à la fois très proche mais avec quelques différences notables. Le livre et le film ne sont pas tout à fait identiques. Mais la grande surprise, c'est que contrairement au film, dans le roman les problématiques sentimentales des couples "adultes" sont abordées de façon franche et poétique à la fois. J'ai du ralentir ma lecture pour faire durer ce voyage dans cet univers à part, plein de poésie.

vendredi 9 mai 2014

Rebelles de Anna Godbersen

Synopsis:

Des filles rebelles dans des robes sublimes font la fête jusqu'à l'aube. Des garçons irrésistibles aux sourires machiavéliques ont des intentions suspectes. Mensonges, secrets et scandales. Nous sommes à Manhattan... en 1899.

Mon avis:

Cette lecture a été très rapide. En effet, il est difficile de reposer ce livre. Une fois commencé, j'ai enchaîné les chapitres!

Ce premier tome présente plusieurs trio amoureux qui se superposent dans le contexte historique du New york de la fin du 19e siècle. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il y ait des intrigues chez les jeunes filles de la bonne société mais aussi chez les domestiques. Je conseille ce livre aux fans de Downton Abbey.

Si ce n'est pas de la grande littérature, c'est un très bon moment de détente, moins superficiel que certaines critiques ne le laissaient entendre. J'ai hâte de lire la suite!

jeudi 8 mai 2014

Le joli mois de mai de Emilie de Turckheim

Synopsis:

En ce joli mois de mai, Monsieur Louis repose sous un arbre, une balle de fusil dans la gorge. Par testament, il lègue à cinq clients chasseurs sa maison, sa forêt peuplée de sangliers, son élevage de porcs et même Aimé, l'homme â tout faire de la propriété. Les héritiers débarquent : un inspecteur à la retraite, un couple rapace, un militaire et un tenancier de bordel. Sans l'ombre d'une pensée pour le défunt, avidement, ils attendent le notaire.

 Mon avis:

Attention le style est spécial et peut gêner la lecture. Personnellement, je n'ai pas trop apprécié. Les fautes de grammaire et de syntaxe du narrateur avaient tendance à me décontenancer et à me déconnecter de l'histoire. Si je comprends que l'effet de style recherché est destiné à renforcer le côté atypique du narrateur, je trouve que l'auteur en fait beaucoup et fait passer le narrateur pour plus rustre qu'il ne l'est!

Suite à une critique élogieuse, j'ai poursuivi ma lecture. Et là, côté intrigue c'est une vraie petite pépite. L'histoire est très bien ficelée. J'ai été surprise à plusieurs reprises. J'ai vu précisément où voulait en venir l'auteur au trois quart du roman.

Pour conclure, je pense que côté style il aurait fallu avoir la main un peu moins lourde, mais que l'intrigue vaut la peine de faire un petit effort! Bonne lecture.

mardi 6 mai 2014

Elles vivaient d'espoir de Claudie Hunzinger

Synopsis:

  "Thérèse disait qu'elle se compromettait follement. Je n'ai pas coutume de m'occuper de l'opinion des autres, répondait Emma. La mienne me suffit. Et je trouve plus honorable d'être au ban de la société qu'en ses trônes d'honneur."
Elles vivaient d'espoir est un roman qui raconte l'émancipation de deux femmes, Emma et Thérèse. Elles tentent de construire ensemble, dans les années trente, une vie à la fois amoureuse et engagée, parallèlement à la montée des utopies et du nazisme. Un homme et la guerre vont les séparer. Leur histoire personnelle rejoint alors la grande Histoire et l'horrible beauté des tragédies.

 

Mon avis:

J'ai lu ce livre en format poche mais je n'ai pas trouvé de photo satisfaisante. Tout cela pour dire que j'ai été attirée par la couverture et le Synopsis.

Je n'ai pas du tout aimé la première partie. J'ai eu beaucoup de mal à m'intéresser à l'histoire et à me sentir concernée. En effet le mode de narration dans cette partie n'est pas clair à mon gout. La fille d'Emma raconte la vie de sa mère avant sa propre naissance. A priori elle se base sur les écrits laissés par cette dernière (cahier et lettres). J'avais l'impression que l'on passait du coq à l'âne constamment, aussi bien en ce qui concerne les personnages et que les thèmes. Je ne savais jamais s'il s'agissait de faits avérés ou de suppositions. Cela ne prenait la forme ni d'un récit ni d'une lecture épistolaire (où le lecteur se fait sa propre opinion). J'ai trouvé cela très désagréable.
D'autre part, le fait de donner autant de place aux supposés aventures de sa propre mère, quand plus personne n'est là pour confirmer ou infirmer, à partir d'écrits auxquels le lecteur n'a pas accès, m'a profondément gêné.

La seconde partie quant à elle m'a beaucoup plu. Le mode narratif était cohérent: la fille d'Emma raconte l'histoire de sa mère et surtout de sa famille dans l'Alsace occupée. Il en est de même pour la troisième partie qui présente le destin de Thérèse pendant la guerre. Ces deux parties qui  retracent des témoignages sont beaucoup plus agréables à lire, même si le sujet est grave.

Mon avis est donc mitigé sur cet ouvrage, car une fois passé la première partie qui représente presque la moitié (quand même!), j'ai découvert un pan de l'histoire sur lequel je ne m'étais jamais posé de question (l'annexion de l'Alsace du point de vue des alsaciens) et cela m'a amené à m'interroger sur la façon dont on aurait pu réagir dans de tels circonstances.

Livre lu dans le cadre du challenge comme à l'école.

samedi 3 mai 2014

Si c'était à refaire de Marc Levy

Synopsis:

Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier.

Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l'Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s'effondre dans une mare de sang.

Andrew reprend connaissance le 9 mai 2012... Deux mois plus tôt, deux mois avant son mariage. À compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin, soixante jours pour déjouer le destin.

De New York à Buenos Aires, il est précipité dans un engrenage vertigineux. Une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu'au dénouement...à couper le souffle.



Mon avis:

Pour moi "Si c'était à refaire" est le premier roman de Marc Levy après des années de pause, suite à la grosse déception de "mes amis mes amours".
La lecture a été fluide et rapide. Une fois commencé, j'ai eu beaucoup de mal à reposer ce livre.
J'ai beaucoup aimé ce roman car le récit est rythmé, et il comporte à la fois de la romance et du "surnaturel" comme dans la plupart des romans de Marc Lévy. De plus ce qui est à la fois nouveau et assez intéressant, c'est la présence d'une intrigue policière et le fait d'aborder des points sombres de l'histoire du 20é siècle.
J'ai passé un très bon moment de lecture et j'ai de nouveau envie de lire les autres romans de cet auteur. 

Livre lu dans le cadre du challenge comme à l'école.

jeudi 1 mai 2014

Blanche neige doit mourir de Nele Neuhaus


Synopsis:

Une femme est tombée d'un pont sur une voiture. Selon un témoin, elle aurait été poussée. L'enquête conduit Pia Kirchhoff et Oliver von Bodenstein à Altenhain où la victime, Rita Cramer, a vécu avant son divorce d'avec un certain Hartmut Sartorius. Onze ans plus tôt, deux jeunes filles du village avaient disparu sans laisser de trace. Sur la foi de maigres indices, un garçon de vingt ans, Tobias Sartorius, avait été arrêté et condamné à dix ans de prison.
Or, depuis quelques jours, Tobias est revenu chez son père à Altenhain... Dans le village, Pia et Bodenstein se heurtent à un mur de silence. Mais bientôt une autre jeune fille disparaît et les habitants accusent Tobias Sartorius, même si ce dernier a toujours clamé son innocence. Les preuves manquent, la police piétine et certains villageois semblent bien décidés à prendre les choses en main.

Mon avis:

J'ai été intriguée par le titre et la couverture. Je ne connaissais pas du tout cet auteur.

La lecture s'est révélée fluide, et l'on se prend rapidement à l'intrigue. Si ce roman est le deuxième volet d'une série, le fait de ne pas avoir lu la première enquête ne gène pas la lecture.
Il s'agit d'un récit chronologique à la troisième personne du singulier qui présente des épisodes concernant les différents personnages.

La seule difficulté rencontrer concerne les noms propres (personnages et lieux qui sont nombreux) en allemand qui ont été difficiles à retenir.

Les personnages principaux sont travaillés. Nous découvrons des éléments de leur vie privée mais aussi de l'enquête, et aucun de deux aspects n'est bâclé, ce qui est appréciable (combien de fois ai-je été déçue par un auteur qui lance des intrigues secondaires ou des pistes qui ne sont pas expliquées?).

Si par moment j'ai deviné l'implication ou le mobile de certaines personnes, jusqu'à la fin de nouveaux éléments éclairent l'histoire. Même si le fond n'est pas très gai, je n'ai pas trouvé cela glauque pour autant. Pour conclure, cela a été une très bonne lecture, j'essaierai de lire d'autres romans de cet auteur.


Livre lu dans le cadre du challenge comme à l'école.